L’environnement en Europe : Évaluation de son état et perspectives. (L’Europe de demain : Un grand élevage hors sols pour ses citoyens ? )



JPEG - 400.3 ko
Tableau de synthèse des tendances. (Clic pour agrandir)

Selon l’Agence européenne pour l’environnement, les politiques européennes sur l’environnement et le climat ont produit des résultats substantiels, améliorant l’environnement mais l’Europe reste confrontée à une série de défis environnementaux persistants et croissants qu’il faut relever.

C’est ce qui ressort de l’évaluation quinquennale de l’Agence européenne pour l’environnement intitulée « L’environnement en Europe – État et perspectives 2015 » (SOER 2015), publiée le 2 mars 2015.

Malgré les défis environnementaux relevés au fil des ans, dans le même temps, selon l’agence "nos sociétés et économies continuent d’endommager les systèmes naturels et les services éco systémiques qui sous-tendent notre prospérité.

Ce n’est pas une découverte... il suffit d’ouvrir les yeux !

Lire à ce sujet :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/03/03/biodiversite-etat-des-sols-pollution-l-environnement-se-degrade-en-europe_4586006_3244.html#VSaKkOkRFsdEiIDE.99

L’Europe de demain : un grand élevage hors sols pour ses citoyens ?

Nous en avons particulièrement relevé la partie 3.4 du document concernant les SOLS (à sa page 59). Elle illustre l’absence total de volontarisme et d’ambition de l’Union.

Les sols naturels foutent le camp, détruits par l’urbanisation, le morcellement, l’agriculture industrielle intensive, comme le constate en termes mesurés le rapport qui relève que ne changera rien à ce processus destructeur en plein essor :

« Perspectives à plus de 20 ans : L’utilisation et la gestion des terres ainsi que les facteurs environnementaux et socio-économiques associés ne devraient pas changer de manière favorable ».

« Progrès dans la réalisation des objectifs : Le seul objectif explicite non contraignant consiste à stopper l’occupation nette des terres en 2050 et de restaurer au moins 15 % des écosystèmes dégradés en 2020.

Pourtant, de la qualité des sols (hérités de nos ancêtres) dépendent celles de l’eau, de la vie, de la biodiversité, d’une agriculture et d’une alimentation saine, des paysages, de la résistance aux événements climatiques, etc..

L’U.E. une structure hors sol qui n’a pas les pieds sur terre ?