L’église romaine de Saint-Engrâce (64) débarrassée de la décharge qui enlaidissait son champ de visibilité !



L’église romaine de Saint-Engrâce (64), dans le pays basque, est un édifice extrêmement remarquable. Elle date du 11ème siècle et figure depuis 1862 sur la liste des sites classés protégés au titre des Monuments Historiques (Cf. la « Base Mérimée » du Ministère de la culture).

JPEG - 711.9 ko
Saint-Engrâce

Or chose regrettable, à moins de 100m au Sud-est de ce monument se développait une petite décharge sauvage de remblais et de dépôts divers et hétéroclites, au bord d’un ruisseau et le long d’un chemin rural emprunté par les touristes utilisant le sentier GR 10.

Indignée de la présence de cette "verrue", le 15 septembre 2008, la CPEPESC, était intervenue auprès du Préfet des Pyrénées atlantiques et de l’Architecte des bâtiments de France à Bayonne.

L’administration à répondu positivement à l’intervention de l’association et après échange de plusieurs courriers, cette affaire a enfin trouvé son terme.

Il avait été demandé au maire de la commune de Sainte-Engrâce de prendre les mesures nécessaires qui s’imposaient pour remettre en état les lieux. C’était chose faite en janvier 2009 et un panneau comportant un arrêté municipal, pris à cet effet le16 mai 2008 a été mis en place. Il mentionne les sanctions encourues en cas de non respect de la législation.

.

.


Rappel Considérant qu’un monument, c’est aussi l’impression que procurent ses abords, la législation impose vigilance et contrainte à l’égard des modifications dans le champ de visibilité des monuments historiques.

L’article L621-31 du code du patrimoine stipule que « Lorsqu’un immeuble est situé dans le champ de visibilité d’un édifice classé au titre des monuments historiques ou inscrit, il ne peut faire l’objet, tant de la part des propriétaires privés que des collectivités et établissements publics, d’aucune construction nouvelle, d’aucune démolition, d’aucun déboisement, d’aucune transformation ou modification de nature à en affecter l’aspect, sans une autorisation préalable… »

Est « considéré comme étant situé dans le champ de visibilité d’un immeuble classé ou inscrit tout autre immeuble, nu ou bâti, visible du premier ou visible en même temps que lui et situé dans un périmètre de 500 m ». (L621-30-1)