L’Avenir de l’agriculture mondiale à l’horizon 2015/2030 : le rapport de la FAO souligne un énorme impact sur la planète.



L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a rendu public, en novembre un rapport qui examine l’avenir de l’agriculture et de l’alimentation (pêches et forêts comprises) dans le monde jusqu’en 2015 et 2030.

Il présente les perspectives mondiales à long terme de leur commerce et de leur développement durable et se penche sur les problèmes allant toucher ces domaines au cours des trois prochaines décennies.

L’intégralité des différents dossiers de ce rapport sont accessibles à l’adresse : http://www.fao.org/docrep/004/y3557f/y3557f00.HTM

La partie intitulée Perspectives pour l’environnement peut être directement consultée à l’adresse http://www.fao.org/docrep/004/y3557f/y3557f11.htm#r

. Les têtes de chapitres de cette partie sont citées ci-dessous :

- L’agriculture a un impact énorme sur la planète

L’agriculture constitue la principale utilisation des terres par les humains. En 1999, les pâturages et les cultures représentaient à eux seuls 37 pour cent de la surface émergée du globe. Plus des deux tiers de la consommation humaine d’eau sont destinés à l’agriculture. En Asie, cette part en représente quatre cinquièmes. ….

- L’agriculture : cause de pollution atmosphérique

L’agriculture est également cause de pollution atmosphérique. C’est la principale source anthropique d’ammoniaque. Le bétail produit environ 40 pour cent des émissions de ce gaz dans le monde, les engrais minéraux 16 pour cent et la combustion de la biomasse et les résidus de culture environ 18 pour cent. ……

- Les engrais, le fumier et les pesticides sont des causes majeures de pollution de l’eau

La pollution de l’eau souterraine par les produits chimiques et les déchets agricoles est un problème considérable dans presque tous les pays développés, et elle le devient de plus en plus dans les pays en développement. ….

- L’agriculture et le changement climatique

— L’agriculture en tant que source et puits :

L’agriculture est une source importante d’émissions de gaz à effet de serre. Elle dégage de grandes quantités de gaz carbonique lors de la combustion de la biomasse, surtout dans les zones de déboisement et de feux de prairies. L’agriculture est également responsable de presque la moitié des émissions de méthane. Bien que le méthane reste moins longtemps dans l’atmosphère que le gaz carbonique, sa puissance d’échauffement est environ 20 fois plus forte, et il représente donc un important facteur à court terme du réchauffement de la planète. Ses émissions anthropiques annuelles se montent actuellement à environ 540 millions de tonnes et augmentent d’environ 5 pour cent par an.

Le bétail cause à lui seul environ un quart des émissions de méthane, en raison des fermentations intestinales et de la décomposition des excréments. Avec l’augmentation de la quantité de bétail et l’industrialisation croissante de l’élevage, on estime que la production de fumier augmentera de 60 pour cent d’ici 2030. Les émissions de méthane dues au bétail croîtront probablement dans la même proportion. ….

— L’agriculture peut contribuer à atténuer le changement climatique

La culture peut aussi servir de puits pour le carbone. On pense toutefois que les sols, comme les autres puits biologiques (par exemple la végétation), sont dotés d’une limite supérieure de stockage. La quantité totale pouvant être stockée dépend du type de culture et du lieu, et le taux de séquestration décline au bout d’un certain nombre d’années de croissance, pour finalement atteindre cette limite.

- Le changement climatique aura des impacts très divers sur l’agriculture

Le changement climatique va affecter l’agriculture, la foresterie et la pêche de manière complexe, tant positivement que négativement. On s’attend à ce que la concentration mondiale de gaz carbonique dans l’atmosphère passe de 350 ppm à plus de 400 ppm d’ici 2030….

- Les inégalités en matière de sécurité alimentaire risquent de s’aggraver

Il semble que l’échauffement de la planète bénéficiera à l’agriculture des pays développés situés dans les zones tempérées, mais qu’il aura un effet négatif sur la production de nombreux pays en développement des zones tropicales et subtropicales.

- Les choix technologiques et politiques

Un grand nombre des mesures nécessaires pour atténuer le changement climatique ou s’y adapter servent aussi pour combattre les problèmes actuels comme la pollution de l’eau et de l’air, l’érosion des sols et la vulnérabilité à la sécheresse ou aux inondations....