JONVELLE (70) : une mare prairiale en ZNIEFF de Type I réhabilitée



JPEG - 111.9 ko

En mai de cette année, la CPEPESC constatait qu’une mare prairiale localisée au sein de la ZNIEFF de type I de la Croix des Cinq Tilleuls sur la commune de JONVELLE était encombrée de rémanents végétaux portant incontestablement atteinte à son intégrité physique.

Au regard du statut de la zone, l’association a naturellement contacté la DREAL Franche-Comté afin que ce service de l’État intervienne auprès du ou des exploitant(s) concerné(s) . (Voir article mare Jonvelle ).

Faute de réponse dans un délai raisonnable, la CPEPESC a sollicité directement l’exploitant, Monsieur HENRY, gérant du GAEC de l’An deux mille basé à ENFONVELLE (52), par courrier en date du 11 juillet 2018.

Elle rappelait l’intérêt des mares pour la préservation de la biodiversité puisqu’elles présentent des caractéristiques qui répondent aux besoins de nombreuses espèces végétales et animales menacées comme les amphibiens. Elle insistait sur leur prise en compte dans les politiques de protection de la biodiversité, notamment dans la mise en place de la Trame Bleue, inscrite au Grenelle de l’environnement ou encore au titre de la PAC à travers les Bonnes Conditions Agricoles et Environnementales (BCAE 7).

Une réaction positive du GAEC de l’An deux mille

Relevant que le comblement observé causait un préjudice certain aux besoins d’au moins deux espèces d’amphibiens protégées (Triton palmé et Grenouille verte), elle concluait son courrier en demandant à Monsieur HENRY de bien vouloir remettre en état les lieux en retirant et en évacuant les dépôts anciens de bois et de branchages vers un lieu non sensible. Ce n’est qu’ainsi que cette mare pourrait recouvrer son rôle d’accueil, de gîte et de reproduction pour de nombreuses espèces.

Monsieur HENRY, par réponse en date du 8 août, nous a informés qu’il avait procédé à l’évacuation des rémanents végétaux et à la remise en état du site, en joignant deux clichés, conformément à notre demande.

On ne peut que le féliciter d’avoir réhabilité cette mare sans avoir eu besoin d’engager d’autres démarches.