Halte aux fausses légendes !


Ne conservez pas de vieilles croyances et superstitions envers ces mammifères utiles, protégés et témoins vivants d’une nature en bonne santé ! ! !


- NON, les chauves souris ne s’accrochent pas dans les cheveux des femmes !

- NON, elles ne portent pas malheur !

- NON, elles ne sont pas prolifiques ! Malgré leur nom « chauve-souris », ce ne sont pas des souris (rongeurs) ; Les femelles ne font qu’un seul petit (exceptionnellement deux) par an.

- NON, elles ne mordent pas dans le cou pour sucer le sang ! Une seule espèce de chauve-souris se nomme "vampire", il s’agit d’une espèce d’Amérique du Sud qui peut prélever quelques gouttes de sang, mais uniquement sur les animaux type bovidés, donc rien à craindre !

- BREF, ce sont des mammifères comme nous les humains ; elles ont le droit de vivre, et nous avons le devoir de les protéger !

Alors que les oiseaux diurnes regagnent leurs gîtes, le crépuscule attire d’autres acteurs plus énigmatiques encore : les Chiroptères.

Dans la mythologie antique, Icare rêvait d’imiter les oiseaux. Mais le seul mammifère volant connu à ce jour est bien la chauve-souris... Comme pour se venger de cette faculté longtemps enviée, l’homme s’est acharné à méconnaître et à dénigrer cet animal. Après bien des malheurs, des écarts, la chauve-souris est désormais protégée ... et avec elle un tiers des mammifères sauvages terrestres de notre territoire.

Derrière ces silhouettes au vol rapide, parfois saccadé, se dissimule un mode de vie peu banal dont l’originalité et l’intelligence ne peuvent laisser indifférents. Les mystères qui entourent cet animal excitent très vite la curiosité du naturaliste amoureux de la nature.

Pris au piège, son enthousiasme ne peut que le conduire à mieux connaître les chauves-souris, à les protéger et surtout les faire respecter...


La CPEPESC Franche-Comté a réalisé, depuis de nombreuses années, d’une plaquette d’information « Connaître et protéger les chauves-souris en Franche-Comté ». Cette plaquette fait un rapide point sur la biologie de ces petits mammifères volants : alimentation, reproduction, déplacements, hibernation. Elle évoque aussi les causes de disparition et les moyens de protection. Enfin elle réfute justement certaines idées reçues et rappelle que les chauves-souris ne sont absolument pas agressives ni dangereuses et qu’elles sont aujourd’hui toutes protégées par la loi.

Plaquette disponible sur simple demande auprès de la CPEPESC Franche-Comté 3 rue Beauregard 25000 BESANCON