Grenouillage ? L’affaire des 35 000 batraciens volés au milieu naturel toujours à l’instruction au Parquet de Dole.



Au cours du mois d’avril 2003, les services de la gendarmerie de MONT-SOUS-VAUDREY avaient procédé à l’interpellation de deux personnes qui se seraient livrées, durant la période de reproduction, à une capture massive et illégale de Grenouilles, toutes espèces confondues,dans les étangs de cette commune.

Pas moins de 35 000 individus adultes auraient été prélevés à l’aide de nasses pour être revendus à un grossiste et à des restaurateurs de la région. Le produit de ce pillage aurait rapporté près de 15 000 € ! .

La CPEPESC a porté plainte auprès du Procureur de la République de Dole. En effet, un tel pillage « en règle » ne peuvait que porter une grave atteinte au maintien des populations d’Anoures du secteur et constituait même, devant l’ampleur des prélèvements, un danger potentiel pour les espèces concernées.

L’association avait particulmièrement demandé que les auteurs de ces faits, ainsi que toutes les personnes complices (grossiste et restaurateurs) qui auraient profité du produit de ce commerce illégal, soient poursuivis.

L’affaire n’a pas à ce jour été renvoyée devant la justice et selon le parquet de Dole interrogé début novembre 2005, celle-ci serait toujours à l’enquête.

La CPEPESC espère que la justice ne laissera pas le délai de prescription atteindre cette affaire.