GRENELLE et OGM : On est mal Barnier !



Quelques semaines après la promesse gouvernementale qu’un moratoire serait observé sur les cultures OGM, Michel BARNIER, a déclaré, le 5 février 2007 devant le Sénat, qu’il faut une recherche en plein champ dès 2008 lors de la présentation du texte de loi sur les organismes génétiquement modifiés.

Ministre à risques

Le ministre a déclaré avoir obtenu que par décret une commission d’évaluation des demandes d’autorisation d’essais en plein champ soit mise en place pour cautionner dès 2008 des essais en plein champs.

Pourtant la France et son président avaient décidé d’activer à Bruxelles la "clause de sauvegarde" et de suspendre les cultures OGM en milieu ouvert, notamment celle de la seule culture commerciale concernée, le maïs MON810, jusqu’à ce que la commission européenne ait procédé à de nouvelles expertises.

Ce coup tordu de Michel Barnier est indigne d’un ancien ministre de l’environnement ! (*)


(*) entre 1993 et 1995)