Étude des déplacements et des sites d’alimentation du Petit murin dans le Jura, pour mieux connaître et préserver cette discrète espèce de chauve-souris



JPEG - 2.9 Mo
Echo dans LE PROGRES

Entre le 16 et le 28 Juillet cet été 2018, les équipes salariées chiroptérologues et bénévoles de la CPEPESC (Commission de Protection des Eaux du Patrimoine de l’Environnement du Sous-sol et des Chiroptères) se sont réunies à Saint Laurent la Roche (39) pour étudier une espèce de chauve-souris très rare en Franche-Comté, mais aussi en France, le Petit Murin.

Le but de l’opération étant d’améliorer les connaissances liées à cette espèce sensible, ses déplacements et sites de nourrissage depuis leur gîte proche qui, lui, est protégé pour leur tranquillité (Réserve Naturelle Nationale de Gravelle).

La session s’est organisée autour d’un protocole de radio-pistage de quelques individus de cette espèce de chauves-souris qui est capable de se déplacer en vol à plus de 50 kms/h et jusqu’à une distance de plus de 30 kms au-delà de son gîte.

Chaque nuit de cette session, ce sont ainsi plusieurs équipes qui se sont réparties sur le territoire afin de capter les déplacements des animaux équipés, afin de croiser leurs directions et localiser au mieux les zones utilisées par cette espèce qui se nourrit dans les secteurs d’herbes hautes où abondent sauterelles et criquets et autres insectes nocturnes qui sont ses principales proies.

De ces intenses et riches nuitées-journées, nous avons pu moissonner de précieuses informations utiles à la connaissance des chauves-souris, pour leur préservation, telles que des corridors pressentis de déplacements, des sites de chasse d’intérêt…

JPEG - 2.6 Mo
Echo dans la VOIX DU JURA

En attendant l’analyse et l’organisation de ces résultats, des articles rédigés à cette occasion par des journalistes jurassiens que l’opération a passionnés s’en sont fait l’écho dans la presse.