Enfin Montrond-le-Château (25) ne polluera bientôt plus la Loue.



JPEG - 982.2 ko
Le chantier en cours.

La pollution d’une collectivité peut être invisible. C’est bien le cas de Montrond-le-Château qui disposait de déversoirs dans le karst sous le village même !

Cette commune, l’une des dernières du bassin versant de la Loue, à rejeter encore à l’état brut ses eaux usées dans le sous-sol karstique des plateaux dominant la Loue, est en train d’achever les travaux de ses réseaux de collecte et de sa station d’épuration, commencés début avril 2010.

Le système d’épuration sera un filtre planté de roseaux dont la capacité épuratoire est prévue pour 350 équivalents habitants.

Cet ouvrage est situé à l’Est du bourg, à proximité d’une grande doline où s’ouvre un gouffre, bien connu La Borme. Cette doline servira d’exutoire. (Ce point a d’ailleurs motivé l’intervention des spéléos auprès de la collectivité au sujet de l’impact sur le gouffre, utilisé pour la pratique de leur activité).

JPEG - 837.1 ko
Source du moulin de l’Ecoutot.

Les eaux souterraines de ce secteur précis résurgent à la source de l’Ecoutot, en bordure immédiate de la Loue. (Curieusement le bureau d’étude environnemental du projet, qui a effectué une coloration de ce gouffre pour en confirmer la résurgence, n’aurait pas surveillé l’Ecoutot, se limitant sa recherche du colorant « au fil de l’eau » dans la Loue).

Une Step réclamée depuis longtemps

Dès juin 2005, la CPEPESC était intervenue auprès de la police de l’eau au sujet des rejets directs des égouts non épurés de cette commune dans des gouffres sous le village.

En effet, cette commune allait être prochainement en infraction avec la Directive ERU fixant l’échéance butoir du 31 décembre 2005 (Cf condamnation de la France pour son retard en la matière).

Il avait été répondu que « La commune de Montrond-le-Château venait de retenir le service d’ingénierie de la DDAF pour assurer la maîtrise d’œuvre pour la construction d’une station d’épuration et la restructuration des réseaux de collecte ».

En juin 2008, rien n’ayant semblant avoir concrètement avancé en 3 ans, la CPEPESC était intervenue à nouveau à ce sujet. L’administration répoudit que cette commune figurait maintenant "en priorité n°1 des communes <2000 EH pour la mise en conformité de l’assainissement".

En mars 2010, l’association interroge à nouveau l’administration : Enfin une déclaration est en cours d’instruction pour une station d’épuration qui doit être mise en service début 2011.

Le chantier commence en avril 2010. Encore un rejet de moins sur la Loue.

Tout arrive !




  • Le point bas du chantier, utilise un fossé agricole qui se dirige vers la doline de la Borme (coté flèche)

    189.2 ko