Encore un piégeur devant la justice !


Un piégeur prédateur barbare des chats et autres animaux d’un village franc comtois comparait mardi 5 août devant la justice... Ce sinistre personnage, dont nous publierons l’identitée lorsqu’il sera condamné, est poursuivi pour :


- Destruction volontaire d’animaux domestiques,

- Destruction irrégulière d’animaux qualifiés de "nuisibles ou malfaisants" (sic) par les textes.

La découverte de cadavres piégés et illégalement sacrifiés par l’intéressé fait suite d’ailleurs à des rumeurs de disparitions inexpliquées d’animaux domestiques dans ce village : Ce n’est pas la première fois en Franche-Comté que des chats sont retrouvés dans des pièges ou s’en étant extraits, reviennent mutilés. Il est estimé qu’au moins 10% des disparitions de chats domestiques, dont les cadavres ne sont pas retrouvés, ont cette origine.

Ce piégeur qui disposait d’une autorisation spéciale du préfet obtenue après une formation, ce "pro" du piégeage, ne peut prétendre qu’il ignorait la réglementation. Sa responsabilité est entière.

La CPEPESC sera partie civile face à ce bipède malfaisant. Il y a peu de temps, elle avait déjà croisé devant le tribunal correctionnel de Besançon, un piège destructeur de buses variables ! Drôles d’individus, drôles de loisirs, drôles de « plaisirs"...

Un dossier sur le piégeage sera prochainement intégré à ce site. Il permettra à tout citoyen d’être dans sa commune vigilent sur des pratiques curieusement trop discrètes et théoriquement encadrées par loi.