Distillation au dépotoir enterré du creux Renale à Bians-les-Usiers (25)



Otez de ma vue, ces déchets que...

Il y a peu de temps, était publié sur ce site, un article intitulé Le gouffre poubelle du creux de Rénale, au dessus des sources de la Loue (25) enfin « réhabilité ». Résumé de 25 ans d’interventions de la CPEPESC contre la plus vieille décharge sauvage de Franche-Comté.. La réhabilitation en question avait consisté essentiellement à enterrer l’énorme décharge dépotoir qu’il s’y trouvait...

La conclusion de cet article, ayant déclenché quelques remarques acerbes de « personnes » réputée compétentes, nous ne résistons pas au plaisir, de la rappeler à nouveau pour l’assumer plus encore :

« Mais, il faudra certainement encore des dizaines d’années pour que tous les déchets anciens maintenant entassés sous la pente « reprofilée » du cône de déjection du creux Renale achèvent de se neutraliser… et de se distiller vers la Loue ! »

Une période pluvieuse

Le 12 août 2008, à la suite d’une période pluvieuse de plusieurs jours, une incursion au creux-Renale, (dont le récent grillage périphérique était déjà tailladé et ouvert !), a permis de réaliser quelques instructifs clichés.

Ils confirment, ce qu’on savait ; c’est à qu’en certaines périodes, les eaux ruissellent et s’écoulent de toutes parts dans ce gouffre. (Qui aurait déja été, au moins une fois, rempli en totalité !)

Les eaux y formaient même, ce jour là, un petit plan d’eau baignant le pied du "cache-misère" du dépotoir avant de s’infiltrer de façon diffuse à cet endroit pour un voyage souterrain vers la Loue !

JPEG - 495.8 ko
L’eau au pied du dépotoir enterré.
JPEG - 887.7 ko
Des ruissellements partout...
JPEG - 898 ko
Au pied des parois du gouffre, les ruissellements dégagent des "souvenirs"...
JPEG - 888.1 ko
Vue du fond, depuis la courte galerie qui s’y trouve. (C’est aussi une arrivée d’eau temporaire).
JPEG - 770.6 ko
Cascade temporaire tombant d’une diaclase.
JPEG - 871.8 ko
Réhabilitation et érosion..