Disparition annoncée avant 2050 de toutes les espèces poissons pêchés dans les océans



La prestigieuse revue américaine « Science » du 3 novembre 2006 a communiqué les résultats alarmants d’une étude scientifique très exhaustive d’un groupe de scientifiques américains et canadiens qui démontre que l’épuisement des stocks de poissons va atteindre un niveau de non retour aux espèces pêchées si la pollution et surtout la surexploitation des mers continue au rythme actuel. Selon ces chercheurs Presque le tiers des espèces concernées de poissons et de crustacés sont déjà en voie de disparition. Selon eux, il est encore « possible d’inverser les tendances actuelles avant qu’il ne soit trop tard".

En Australie, Greenpeace a immédiatement réagi en demandant la mise en réserve de 40% de la surface des océans pour garantir la sécurité écologique et alimentaire de la planète.

Immédiatement plusieurs décideurs mondiaux sont aussi intervenus en écho…pour critiquer l’étude ou en tempérer les menaces…. C’est un peu comme si le scénario de la prise de conscience il y a 10 ans du réchauffement climatique se reproduisait. Les mêmes voix disaient aussi que rien n’était fondé, qu’il était urgent d’attendre…