Dioxine d’Albertville : le préfet préferait les avis de Barnier aux instructions de la ministre



suite de l’affaire

Selon un article paru dans Libération du 12 janvier, " les investigations de la section de recherche de la gendarmerie de Chambéry ont montré que lorsque le préfet recevait des consignes de la ministre (verte) de l’Environnement, il consultait Michel Barnier, président RPR du conseil général. Et l’avis de ce dernier l’emportait.

Pierre-Etienne Bisch, préfet de 1996 à 1999, a été mis en examen pour « risque causé à autrui », comme son prédécesseur, François Léonelli".

Bien que convoqué pour l’instant comme simple témoin par la juge d’instruction Michel Barnier ne s’est pas présenté. A l’inverse, Corinne Lepage et Dominique Voynet qui lui ont succédé au poste de ministre de l’environnement, ont été entendues par la juge.

Voir le précédent article sur le sujet