Deux dangereux chasseurs, destructeurs d’un chat sauvage condamnés.



Deux jeunes chasseurs de Buffignécourt (70), ont été condamnés chacun à 1000 € d’amende dont 500 avec sursis et à 90€ de droits fixes de procédure par le Tribunal correctionnel de Vesoul. Ils devront par ailleurs verser 1000 € de dommage et intérêt et 300€ de remboursement de frais de justice à la CPEPESC qui avait porté plainte et s’était constituée partie civile.

Le tribunal n’a pas suspendu les permis de chasse comme cela avait été réclamé à l’audience.

En janvier 2007, à Buffignécourt (70), ces deux chasseurs participaient à une battue. L’un d’eux tire au fusil dans les buissons d’où venait du bruit pensant, que c’était un renard.

Mais un chat sauvage (espèce protégée) en sort blessé et grimpe dans un arbre pour tenter de s’y réfugier ! Aucune chance ne sera laissée à l’animal qui sera fusillé à bout portant. (Lire l’article précédent sur le sujet.).

Les deux protagonistes s’en tirent relativement bien. Car selon leurs déclarations, l’un d’eux a tiré dans les buissons, d’où venait du bruit sans avoir vu sa cible !

Au-delà de l’atteinte à une espèce protégée, ce genre de comportement est extrêmement dangereux pour les autres usagers de la nature qu’ils mettent en danger… La mort d’un jeune homme près d’Andelot (52), le 23 décembre 2007, par une balle reçue en pleine tête, alors qu’il était dans sa voiture avec sa petite amie, vient encore douloureusement d’illustrer dramatiquement notre propos.