Destruction projetée de 50 ha de zones humides sur l’estuaire de la Loire : l’U.E. adresse un dernier avertissement à la France pour l’extension du port Saint-Nazaire pour insuffisance des mesures compensatoires.



Le port de Saint-Nazaire, sur l’estuaire de la Loire, est un important centre industriel qui doit être agrandi. Cependant, les travaux d’extension proposés par la France dans la zone de Donges, dans l’estuaire de la Loire, détruiront 50 hectares de zones humides protégées dans le cadre de Natura 2000, le réseau européen de zones naturelles protégées.

En mars 2007, la France avait reçu un premier avertissement écrit indiquant que les mesures compensatoires prévues n’étaient pas satisfaisantes et qu’il fallait prendre des mesures supplémentaires. Malgré cet avertissement, les mesures compensatoires n’ont toujours pas été améliorées.

La Commission a donc adressé donc à la France un ultime avertissement écrit signalant que le projet n’est pas acceptable en l’état et qu’il sera nécessaire d’adopter des mesures compensatoires plus ambitieuses. Les travaux d’extension prévus n’ont pas encore commencé.

En savoir plus, voir : http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do ?reference=IP/08/882&format=HTML&aged=0&language=FR&guiLanguage=en