Désherbage chimique des espaces publics



Les communes et collectivité doivent conduire une politique de développement durable dictée par une volonté de veiller à la non dégradation de la qualité des eaux. Le recours au désherbage chimique ne doit plus être pratiqué ou de manière ponctuel.

Il est même souhaitable d’aller plus loin en s’engageant à gérer de façon différenciée les bas-côtés herbeux par une simple fauche annuelle et tardive, voire une fauche bisannuelle aux abords de certains d’entre eux pour conserver un aspect plus naturel aux chemins favorisant la biodiversité.

L’tilisation des désherbants chimiques dans les espaces accueillant du public est interdit sauf exceptions

Voir : https://www.ecophyto-pro.fr/fiches/fiche/5/le_point_sur_la_loi_labbe/n:304