Des réserves pour l’avenir ...


C’est la création des 2 premières réserves naturelles nationales françaises à Chiroptères : près de Port-sur-Saône (70) et de Lons-le-Saunier (39).

C’est encore la mise en place de près de 60 sites protégés répartis sur tout le territoire franc-comtois : arrêtés de biotope couvrant progressivement la totalité des anciennes mines souterraines de la région, dont le premier site français de chiroptères en milieu bâti dans le grenier d’une Mairie en Haute-Saône.

C’est aussi 3 réserves naturelles régionales (en cours de rénovation et d’autres en voie de création), et sans compter plusieurs sites protégés en milieu bâti dont certains ont fait l’objet de conventions spécifiques avec les propriétaires.

C’est un réseau de surveillance constitué bénévolement par la CPEPESC en étroite liaison avec les scientifiques européens spécialistes en chiroptères (Muséum d’histoire naturelle de Genève, Coordination Ouest pour la Protection des Chauves-souris, Société Française pour l’Etude et de Protection des Mammifères (SFEPM), Eurobats, ...).