Délire aviaire et municipal à Saint BAUDILLE DE LA TOUR !


copie d’une lettre édifiante adressée au préfet de l’Isère


Mairie 38118 Saint BAUDILLE DE LA TOUR

Saint BAUDILLE DE LA TOUR, le 3 mars 2006

Objet : grippe aviaire

Monsieur le Préfet,

Je me permets de vous solliciter au sujet de la grippe aviaire : Il nous a été demandé de contacter les propriétaires de volailles afin de leur faire part des mesures de confinement.

Or ce dispositif préventif demeure, à mon avis, insuffisant : il doit être assorti d’autres initiaties et en particulier, la réduction d’un certain nombre d’espèces de charognards ou de carnassiers sauvages, des animaux ou oiseaux susceptibles de manger un canard contaminé et de transférer ensuite la grippe aviaire des plans d’eau, d’où elle est arivée, jusqu’aux basses cours.

Il s’agit, notamment, des renards, des fouines, des belettes, des putois, des corbeaux, des pies, des buses et d’autres rapaces sédentaires.

Ces différentes espèces ont déjà provoqué chez nous un déséquilibre totale de notre faune sauvage. Elles sont aujourd’hui trop nombreuses et trop dangereuses dans le contexte actuel.

Je vous demande donc l’autorisation de diminuer considérablement la population de ces prédateurs à haut risque et ceci avec laide de la société de chasse locale.

D’autre part, comment peut-on s’organiser pour réduire également nos vols de tourterelles de Turquie et nos pigeons logés dans notre clocher ?

Veuillez agréer, monsieur le préfet, mes respectueuses salutations.

Le maire : René COCHET.

(copie rendue publique localement).