Découverte d’un rejet bien mousseux à Cléron dans un affluent de la Loue.


Jeudi 12 mai 2011, deux personnes de la CPEPESC ont eu la surprise de faire une triste découverte, lors d’une sortie de terrain. Un rejet d’effluents très moussus s’écoulait de la fromagerie PERRIN, jusqu’au petit ruisseau de la Mée qui traverse ensuite le village de CLÉRON, avant de se jeter dans la LOUE.

La gendarmerie appelée est immédiatement venue sur place constater la situation. L’exploitant serait confronté à un problème de production de mousse lors de la remise en service d’un module, après nettoyage de filtres d’épuration... Un agent de l’ONEMA, (police des rivières) a parait-il été prévenu, mais ne pouvait se déplacer. Il viendra sûrement quand les écoulements auront cessé, ce qui ne servira strictement à rien.

Dans une telle situation, des prélèvements à fin d’analyses, seraient indispensables... De tels échantillons devraient ensuite être placés sous scellés et dirigés pour l’analyse vers un laboratoire indépendant. (Mais de mauvaises langues prétendent qu’il n’a pas de crédits pour cela). Ici, c’est donc l’exploitant lui-même qui prélève l’échantillon et qui va donc effectuer ce travail...

L’association, qui a pu prélever un échantillon de l’eau moussue, a effectué le soir même une analyse de terrain, mais celle-ci n’a qu’une valeur indicative. Ce premier test pratiqué sur l’effluent révèle une concentration très importante en phosphates.