De nouvelles règles pour du vin bio de bio, mais pour les autres "pinards" ça reste pas très "biau" !



La commission européenne a annoncé le 8 février 2012, que de nouvelles règles de l’UE pour le « vin biologique » ont été adoptées par le comité permanent de l’agriculture biologique (SCOF), et seront publiées au Journal officiel au cours des prochaines semaines. En vertu du nouveau règlement, qui s’appliquera à partir de la récolte 2012, les producteurs de vin biologique seront autorisés à utiliser les termes « vin biologique » sur leurs étiquettes.

Des règles existaient déjà pour le « vin obtenu à partir de raisins issus de l’agriculture biologique », mais elles ne couvraient pas les pratiques œnologiques, c’est-à-dire l’ensemble du processus d’élaboration, du raisin jusqu’au vin.

Les nouvelles règles en matière de vinification biologique comportent une définition technique du vin biologique qui est compatible avec les objectifs et les principes de l’agriculture biologique figurant dans le règlement (CE) n° 834/2007 du Conseil concernant la production biologique. Le règlement recense les techniques œnologiques et les substances autorisées pour le vin biologique.

En savoir plus : Adoption de nouvelles règles de l’UE pour le « vin biologique »

Ne pas s’intoxiquer et ne pas contribuer à polluer l’environnement

L’intérêt de consommer du vin bio est indéniable, car sur les bouteilles de vins issus de la viniculture intensive, ce ne sont pas les étiquettes qui renseigneront beaucoup le consommateur sur la composition ou les teneurs en pesticides du breuvage !

PDF - 231 ko
A votre bonne santé !

Une étude indépendante, publiée en 2008, a montré que dans 34 vins issus de l’agriculture intensive, les quantités de pesticides pouvaient atteindre 5800 fois les concentrations maximales (CMA) autorisées dans l’eau du robinet !

On constate que la commission européenne a encore du travail à faire dans le domaine du vin.