Cyanobactéries de la Loue : résultats d’analyses concernant des prélèvements du 7 juillet 2010



Des prélèvements ont été réalisés le 7 juillet dernier sur trois sites au titre du suivi général du milieu, en complément des prélèvements du 29 juin sur les sites de baignade.

Selon la Préfecture du Doubs, les résultats des analyses des prélèvements ont réalisés le 7 juillet 2010 dernier sur trois sites "confirment des concentrations nulles à insignifiantes dans l’eau".

"Ils font apparaître également la forte baisse des cyanobactéries sur les substrats ( végétaux, galets, ..), en nombre de cellules, et plus encore en biomasse. Au sein des populations de cyano-bactéries "oscillatoria", l’espèce "oscillatoria princeps", suspectée d’être à l’origine de la production de toxines, est absente, comme c’était déjà le cas pour les prélèvements du 29 juin".

(D’après ommuniqué : http://www.doubs.equipement-agriculture.gouv.fr/article.php3 ?id_article=954

Heureusement qu’une bonne crue à "nettoyé" la Loue

L’enregistrement des débits de la rivière par la station hydrologique de Vuillafans, témoigne parfaitement de la soudaineté de la crue de la Loue du 17 juin 2010 et dont l’effet de chasse à dilué et évacué, pour l’instant, le problème lié aux "algues bleues" qui aiment les eaux envasées, riches en nutriments, peu profondes, tièdes et calmes ...

JPEG - 66.4 ko
(Clic pour agrandir l’image.)

.

Mais le problème reste posé. En Franche-Comté comme partout en France, l’eutrophisation (on devrait plus judicieusement écrire la dystrophisation) augmente visiblement dans beaucoup de rivières.

Pour les poissons, de prochains comptages par pêches électriques devraient permettre d’estimer plus précisément l’importance de l’hécatombe dénoncée par les pêcheurs au cours de ce printemps.