Cyanobactéries de la Loue, mais d’où vient la pollution ?



Visibles ou cachés, il existe de très nombreux déversements d’effluents urbains ou autres rejets et épandages agricoles sur les plateaux calcaires dominant et alimentant la Loue.

Tant que l’on ne voudra pas s’attaquer sérieusement aux problèmes de pollution à leurs sources, par des investigations et des contrôles, on ne résoudra rien.

Des masses d’argents considérables ont été et, sont consacrées, à la "politique de l’eau". Les résultats les plus visibles : ces entreprises qui en vivent confortablement et deviennent de plus en plus florissantes, se classent au CAC 40 !

A l’opposé, la police de l’eau sur le terrain ne dispose que d’effectifs et de moyens dérisoires face aux enjeux. Mais n’est-ce pas voulu ?

JPEG - 1 Mo
Exemple : 4km en amont des sources de la Loue.

NDLR : Sur les plateaux dominant la Loue, toute personne qui en a connaissance, peut signaler à la CPEPESC l’existence d’un rejet polluant, surtout s’il s’agit d’un déversement caché important dans le sous-sol. Elle rendra un grand service à la rivière !

Cette remarque et aussi valable ailleurs en Franche-Comté.


Voir aussi page : Dans l’inexorable dégringolade de la Loue, la dernière mortalité piscicole est un témoignage à charge de plus contre le laisser faire.