Communauté d’Agglomération du Pays de Montbéliard : le plus grand fossoyeur franc-comtois de zones humides se rachète une concience ?



Pour commémorer la signature de la Convention RAMSAR sur les zones humides signée le 2 février 1971, la Communauté d’Agglomération du Pays de Montbéliard (CAPM) organise en collaboration avec plusieurs partenaires institutionnels, une soiréé-débat conférence sur le thème :

"Les zones humides créent des richesses à travers le monde" !!!

La CAPM a invité pour l’occasion la Pôle Relais Tourbières de Besançon qui animera la soirée.

Vu comme ça, c’est une heureuse initiative de la CAPM, sauf que… à la différence d’autres la CPEPESC n’a pas oublié !!

De qui se moque t-on ?

L’association n’a pas oublié que la CAPM a porté le projet de TECHNOLAND I, vaste zone d’activités commencée au milieu des années 1980 (tient donc RAMSAR était déjà signé à cette époque !.

L’endroit est à la confluence de l’Allan et de la Savoureuse. Les remblais ont fait disparaître, en une petite décennie plus d’une centaine d’hectares de zones humides.

L’opération a fait disparaître de plus un énorme champ d’expansion des inondations et dont l’avenir ne tardera probablement pas à démontrer les conséquences.

L’an dernier encore, dans le cadre d’une extension de ce parc d’activités au combien destructeur, les pompes s’affairaient à assécher les derniers lambeaux de zones humides du secteur sous les yeux médusés d’un Butor étoilé Botaurus botaurus, surpris par ce remue-ménage et inconscient des enjeux qui se trament.

JPEG - 76 ko
Pendant la fête, les travaux continuent..

Aujourd’hui encore les remblais de zone humides continent.

C’est le cas au bord de la route départementale au voisinage de Fesche-le-Chatel ou l’on remblaie pour édifier des batiments comme une équipe de la CPEPESC a pu le constater au mois de janvier 2006 !

JPEG - 39.3 ko
Technoland ou comment disparaissent les zones humides !

En guise de commémoration de la convention de RAMSAR, la CPEPESC préfèrerait que l’on ait le courage de se souvenir du saccage volontaire et délibéré d’une vaste surface de zones humides par une collectivité… plus encline à promouvoir des actions de sensibilisation racoleuse qu’à protéger ces espaces naturels les plus sensibles.

JPEG - 76.5 ko
Travaux à Technoland en 2003
JPEG - 59.4 ko
Le niveau d’eau préatique au pied des remblais en cours en 2003
JPEG - 8.4 ko
Panneau de Technoland : momunent au mort d’une immense zone humide !