Comment la France se prépare à un accident nucléaire qui n’est plus improbable



« En matière d’énergie nucléaire, le pire ne devait advenir, au pire, que tous les quelques siècles (et au mieux, tous les quelques millénaires). S’il était encore permis d’y croire vingt-cinq ans après Tchernobyl, tout a changé depuis Fukushima. Ce sont désormais 5 réacteurs civils qui ont vu leur coeur fondre depuis la fin des années 1970 ; 5 sur quelque 500 réacteurs dans le monde. On est loin du compte…

Le calcul de probabilités d’accident est un exercice redoutablement difficile pour lequel les experts peinent à s’entendre. Mais, désormais, il n’est plus déraisonnable de penser qu’un accident nucléaire grave advienne en Europe dans les années ou décennies à venir.

Que se passerait-il alors ?

La revue Science & Vie publie dans son n° 1164 de septembre 2014 l’enquête que ses journalistes ont menée en France :

Comment la France s’y prépare ? Comment la population sera-t-elle évacuée ? Sera-t-il possible de tout décontaminer ? Que deviendront les réfugiés ?

Merci à Science et Vie de s’adresser aux Français ... et peut-être aux politiques s’ils savent lire, réfléchir et décider en conscience ...