Au moins 200 assinats de défenseurs environnementaux en 2016 dans le monde



Un article publié le 13 juillet 2017 sur le site de Global Witness (https://www.globalwitness.org/fr/fr/) révèle qu’ en 2016, près de quatre personnes se sont fait assassiner chaque semaine alors qu’elles protégeaient leurs terres, leurs forêts et leurs rivières contre des sociétés minières, forestières et agricoles.

Au moins 200 personnes ont été tuées en 2016, soit plus du double du nombre de journalistes assassinés (79). Cette tendance à la hausse (le bilan était de 185 morts en 2015) se propage, des meurtres ayant été signalés dans 24 pays, contre 16 en 2015. Le rapport de Global Witness souligne par exemple qu’en Inde, le nombre d’assassinats de ce type a été multiplié par trois, suite à une aggravation de la brutalité manifestée par les forces de l’ordre et des mesures répressives employées par l’État contre les militants. L’Amérique latine reste la région la plus touchée – elle est le théâtre de 60 % de ces assassinats.

Lien vers l’article complet : "La pire année pour les défenseurs des droits environnementaux et fonciers : au moins 200 morts en 2016" https://www.globalwitness.org/fr/press-releases/la-pire-ann%C3%A9e-pour-les-d%C3%A9fenseurs-des-droits-environnementaux-et-fonciers-au-moins-200-morts-en-2016-alors-que-la-crise-se-propage-%C3%A0-travers-le-monde/