Ce lundi 15 août.... Un ETAT délinquant !



"Ce lundi 15 août 2005, un huissier de justice accompagna des ornithologues de la LPO dans les marais de CAMARGUE, département des BOUCHES DU RHÔNE, notamment au lieu dit « marais du PATY DE LA TRINITE ».

Dès l’aube, ils constatèrent que des chasseurs massacraient l’ensemble des oiseaux d’eau présents, volants et juvéniles non-volants, et qu’il était relevé un coup de fusil toutes les trois secondes.

Officiellement, la chasse aux oiseaux d’eau ouvre le 27 août, en vertu de l’arrêté ministériel dont certaines dispositions ont été par ailleurs suspendues par le CONSEIL D’ETAT."

Le gouvernement, parfaitement informé des intentions des commandos de chasseurs, n’a pas envoyé un seul gendarme, un seul garde de l’OFFICE NATIONAL DE LA CHASSE ET DE LA FAUNE SAUVAGE pour prévenir et réprimer le braconnage.

D’expérience, du MEDOC au col de l’ESCRINET, nous savons bien que c’est la lâcheté des gouvernants qui fait le braconnier.

Face à la volonté politique clairement affirmée, les chasseurs ont toujours reculé.

L’autoritarisme, les mouvements de mentons, les poursuites pénales sont décidément à géométrie bien variable, selon que vous serez un étudiant contestataire ou un arriéré de tradition.

En France, la seule espèce protégée est le tueur agréé, objet des plus grandes sollicitudes des hommes au pouvoir, sans même l’excuse de céder à une pression populaire. Les braconniers ne sont plus qu’une minorité attardée, quelques milliers d’hommes qui n’ont pas compris qu’il était temps de faire la paix avec la Nature.

Alors, dans les marais de CAMARGUE l’avifaune aquatique européenne est massacrée impunément.

Faites-le savoir à l’EUROPE entière, car ce que souhaitent ces délinquants et surtout leurs complices, ce à quoi ils aspirent le plus, c’est à « silence, on tue » .

(extrait d’un communiqué de CVNEC www.ecologie-radicale.org)