CHASSE : Les plombs enfin interdits dans les zones humides !



Cette mesure était réclamée depuis 20 ans par les associations de protection de l’environnement et naturalistes.

La France rejoint ainsi les nombreux pays (USA, Canada, Danemark, Pays-Bas, Royaume-Uni, etc.) qui ont remplacé la grenaille de plomb par des munitions non toxiques (acier, bismuth) depuis les années 90.

En 2002 enfin, Y. Cochet, ministre de l’environnement, avait signé l’arrêté du 21 mars 2002 qui interdisait « à compter de la date d’ouverture de la chasse aux oiseaux de passage et au gibier d’eau en 2005, l’emploi de la grenaille de plomb dans les zones humides ». Trois ans sont laissés aux chasseurs pour s’adapter à cette mesure.

Mais à un mois de l’échéance de juin 2005, Serge Lepeltier, ministre de l’écologie et du développement durable, repousse encore par arrêté cette interdiction d’un an.

L’arrêté du 9 mai 2005 prévoit que « à compter du 1er juin 2006, l’emploi de la grenaille de plomb dans les zones humides mentionnées à l’article L. 424-6 du code de l’environnement (1). Le tir à balle de plomb du grand gibier demeure autorisé sur ces zones. »

Le pourquoi

En effet, le plomb est toxique et provoque le saturnisme. Les oiseaux s’intoxiquent en avalant les plombs de chasse retombés au fond des étangs et des marais. L’ingestion d’un seul plomb de chasse peut suffire à provoquer la mort de l’oiseau.

A titre d’exemple les densités de plombs de chasse dans un site humide comme la Camargue peuvent atteindre deux millions à l’hectare !

Au plomb des munitions peuvent être substitués des matériaux non toxiques.

Les zones humides au sens de la législation chasse

(1) Les zones humides au regard de la législation « chasse » sont précisées par l’ article L424-6 du Code de l’environnement (modifié par Loi nº 2005-157 du 23 février 2005 art. 167 III) :

« Dans le temps où, avant l’ouverture et après la clôture générales, la chasse est ouverte, les espèces de gibier d’eau ne peuvent être chassées que : 1º En zone de chasse maritime ; 2º Dans les marais non asséchés ; 3º Sur les fleuves, rivières, canaux, réservoirs, lacs, étangs et nappes d’eau ; la recherche et le tir de ces gibiers ne sont autorisés qu’à distance maximale de trente mètres de la nappe d’eau sous réserve de disposer du droit de chasse sur celle-ci.

A noter qu’une circulaire DNP/CFF N° 2006-11 du 4 avril 2006 a précisé que dans la bande des trente mètres riveraine, l’usage de la grenaille de plomb n’était pas interdite aux chasses sur les terrains jouxtant, « dès lors que les chasseurs ne tirent pas en direction de la nappe d’eau ou que la gerbe de plomb n’est pas susceptible de retomber dans l’eau ».