Bravo à l’annulation par la justice du contournement autoroutier de Bordeaux



L’annulation de la décision ministérielle autorisant la réalisation du contournement autoroutier de Bordeaux a été prononcée le 1er mars par le Tribunal Administratif de Bordeaux.

Certains veulent y voir LE DEBUT D’UN MORATOIRE SUR LES AUTOROUTES.

En tout état de causes les associations de protection de l’environnement et leur fédération, France Nature Environnement, se réjouissent de ce jugement qui rend justice aux associations Aquitaines Alternatives, SEPANSO et Bassin d’Arcachon Ecologie qui ont été à l’initiative du recours contentieux qui vient de trouver là son épilogue.

C’est aussi le rôle des associations dans le débat citoyen qui est ainsi reconnu et validé ?

Alors que l ?Etat poursuit en Aquitaine comme ailleurs une politique de mise en place à marche forcée de nombreux projets routiers inutiles, dans le plus parfait mépris des citoyens et des associations, la décision rendue par le TA de Bordeaux constitue une sévère remise en question de cette stratégie. Elle obligera peut-être les responsables à prendre en compte les réels besoins des citoyens.

Les conclusions des récentes conférences sur le Climat et l’Effet de Serre devraient conduire nos décideurs à se tourner vers d’autres solutions.

Pourtant, au-delà des beaux discours sur l’environnement, l’Etat a toujours en projet plus de 2 500 km d’autoroutes sur l’ensemble du territoire.

Pour tous les militants qui combattent ces infrastructures obsolètes, cette décision de justice constitue un véritable message d’espoir. Il s’agit d’un coup d’arrêt porté à une démarche autoritaire et totalement ignorante des impacts environnementaux et climatiques des routes.

France Nature Environnement a déclaré soutenir fortement toutes les associations qui comme à Bordeaux, s’opposent à des projets routiers d’un autre âge :
- autoroute A831 (traversée de zones Natura 2000 en Charente Maritime),
- autoroute A32 (doublon de l’A31 en Lorraine), autoroute A65 Langon Pau,
- contournements routiers de Orléans, Strasbourg, Toulouse ?

D’ailleurs, France Nature Environnement invite tous ses militants à rejoindre les actions régionales prévues le 24 mars pour s’opposer aux projets routiers et autoroutiers obsolètes et promouvoir des solutions de transports plus soutenables et plus respectueuses de l’environnement.