Beaucoup de micro-débris plastiques qui polluent les mers proviennent de nos machines à laver !



JPEG - 922.2 ko

Selon des chercheurs de l’université anglaise de Plymouth, qui ont étudié 18 sites littoraux dans le monde entier, les micro-débris de plastique (inférieur à 1mm), s’accumulent un peu partout dans les milieux marins, des pôles à l’équateur. Par l’ingestion de ces polluants, les êtres vivants, et en premier lieu les poissons, peuvent transférer dans leurs organismes, des polluants, des monomères et autres additifs.

Ces chercheurs montrent du doigt une grande origine de ces micro-débris plastiques : les machines à laver ! Leurs eaux usées de lavage contiennent des fibres textiles provenant des vêtements. Les études des micro-débris retrouvés dans les sédiments ont montré les mêmes proportions de fibres de polyester et acrylique que celles utilisées dans les vêtements.

L’analyse des eaux résiduaires des machines à laver domestiques a montré que le lavage d’un seul vêtement rejeter plus de 1900 fibres ! Une grande proportion de fibres plastiques retrouvées dans l’environnement marin provient donc de nos machines à laver !

On peut s’inquiéter plus encore, puisque la population humaine augmente et l’on utilise de plus en plus de textiles synthétiques...

Et là encore, nos stations d’épuration urbaines, ne sont pas adaptées pour retenir cette pollution.

(D’après Environmental science and technology ; En savoir +).