Attaque à la pelleteuse aux pieds du Château de GY (70) : des précisions de la nouvelle Maire.



Emue par la découverte de travaux de démolition effectués à la pelleteuse, sans aucun panneau d’autorisation, aux pieds même du Château de GY pourtant protégé et classé au titre des Monuments Historiques, l’association était intervenue rapidement auprès des différentes autorités. (voir article précédent )

A la suite, la toute nouvelle maire de Gy, Madame Christelle ROUSSELLE, a très rapidement contacté l’association pour faire connaître qu’il ne s’agissait que de la destruction bâtiment annexe de 24m2 et qu’un permis de démolir (n° PD 070 282 07 O 0001) avait été délivré le 27 décembre 2007 suite à une demande du 14 novembre 2007, présentée par M J.L. Dumont au nom de la Communauté de communes des Monts de Gy.

L’article 2 de la décision de permis, que la Mairie a ensuite envoyée par fax à la CPEPESC, prévoit que doivent être respectées les "prescriptions de l’avis du « service de Monsieur l’architecte des bâtiments de France » en date du 19 décembre 2007 :

- « Un aménagement ultérieur concernant l’aménagement de l’espace libéré par la démolition… sera soumis à mon avis.
- Toutefois, le mur de façade adjacent à l’escalier, et chemin public, côté sud, sera maintenu et arasé à une hauteur de 1,20 mètre environ et muni d’un couronnement en arrondi par disposition de pierres debout, jointoyées au mortier à la chaux ».

Suite à cette réponse rassurante, Il reste donc à attendre le résultat final des travaux qui heureusement sont limités en surface. Les personnes attachés au patrimoine souhaitent en effet un respect maximum de celui-ci et escompte des résultats irréprochables.

Il est important que les habitants riverains de Monuments classés se soucient de la conservation de ce patrimoine. Rappelons que l’intégralité du dossier du Permis de démolir est accessible (et communicable intégralement en copie) en mairie à toute personne, sans justification.

Rappelons aussi mais aussi à l’attention des autorités que le panneau règlementaire de permis est obligatoire sur le chantier, ne serait-ce que pour informer les citoyens.