Animaux cobayes et victimes humaines


Sous ce titre, un livre vient de paraître en librairie. Si la vivisection pouvait être l’un des rares moyens de faire progresser les connaissances il y a cent ans, il arrive aujourd’hui, au contraire, que l’expérimentation animale nous induise en erreur : c’était encore le cas en mars dernier lors d’un essai de médicament où des volontaires humains ont failli payer de leur vie la confiance au prétendu modèle animal. Il est donc plus que temps d’entendre les chercheurs qui s’opposent, pour des raisons strictement scientifiques, à l’utilisation des animaux pour la recherche biomédicale.

Pour construire une nouvelle biologie, il est moins nécessaire de juger les acteurs du passé que de prendre connaissance des possibilités actuelles et des raisons de nos échecs sanitaires. L’auteur développe plusieurs thèmes : l’expérimentation animale, définition et chiffres ; l’expérimentation animale dans la loi et dans les faits ; principales utilisations des animaux ; les techniques modernes ; les freins au progrès.

L’auteur est titulaire d’une licence de biochimie, d’une maîtrise de physiologie , ainsi que d’un DEA de neurosciences pour les besoins duquel elle a effectué un stage d’un an au CNRS. Elle a ensuite occupé les postes de documentaliste scientifique et de responsable administration brevets dans une société de biotechnologies, où elle a été chargée de la réalisation d’une base de données dans le domaine de la génétique. Elle est actuellement directrice de l’association Antidote Europe, un comité scientifique oeuvrant pour une meilleure prévention en santé humaine. http://www.antidote-europe.org/

- références de l’ouvrage : "Animaux cobayes et victimes humaines" d’Hélène Sarraseca aux Editions Dangles (280 pages - réf 20656 - 17 ; Broché - 15 x 21)