Adieu jachères et biodiversité ? Avant même "Grenelle" ?



Les jachères, plus précisément le Gel PAC, ont rempli bien au delà de leur rôle initial qui était la régulation de la production.

JPEG - 654.6 ko

En effet véritable alliées pour la préservation de la biodiversité, elles ont constitué un outil très utile pour mettre en oeuvre, sur une partie non négligeable du territoire, des mesures de préservation et d’accueil de la biodiversité : zones de refuges de faune et de flore dans les plaines cultivées en zone céréalières, contribution au repos des terres et à la baisse de l’emploi des produits phytosanitaires... A tel point que les CTE, CAD puis MAE T (a) prévoyaient des mesures optimisant ces couverts favorables à l’environnement.

Tous, naturalistes, associations de protection de la nature, chasseurs ont su utiliser à bon escient cet outil indispensable.

Aujourd’hui, la France s’apprête à décider la suppression des 10% de gel PAC ! C’est à nouveau penser économie sans environnement et faire fi des trois piliers indispensables du développement durable.

Enfin, qu’en est-il de la promesse du Président de la République de ne prendre aucune décision importante qui pourrait porter atteinte à l’environnement avant les conclusions de la négociation "Grenelle" ?


(D’après AgroEnvironnement, Infos, n° 43, 2007, FNE - LPO

(a) CTE, CAD puis MAE T. Il s’agit des conventions individuelles successives de la PAC ( CTE : contrat territprial d’exploitation, CAD : contrat d’agriculture durable, MAE T : nouvelles mesures agri-environnementales territorialisées de 2007 ! )