A l’ONU le président Chirac à réclame la création d’une "conscience écologique du monde" par une Organisation mondiale de l’environnement.



Sincérité ou gesticulation politique ?

A la tribune de l’ONU le 19 septembre 2006, le président français a souhaité le rassemblement des nations sur des engagements environnementaux pour que les activités humaines non maîtrisées ne mènent pas au désastre d’un « lent suicide collectif ».

Une conférence internationale, a t il annoncé, aura lieu en 2007 en France en vue de promouvoir ce projet.

Celui-ci arrive peut être bien tard. Car dans le même temps, on apprend que les photos des satellites européens réalisées à la fin de cet été dénoncent une réduction et un fractionnement impressionnant de la calotte glaciaire artique.