A compter du 1 septembre 2018 l’utilisation des néonicotinoïdes contre les insectes est interdite en France, sauf dérogation...



JPEG - 29 ko

Cinq molécules (clothianidine, thiaméthoxame, imidaclopride , thiaclopride et acétamipride) sont maintenant interdites d’utilisation en France.(*) (L’Union européenne doit également interdire les 3 premières fin 2018 mais pour les seules cultures en plein champ).

Ces insecticides chimiques de synthèse à effet neurotoxiques pour les insectes des cultures - mais aussi les autres - ont déjà fait payer un très lourd tribut aux abeilles. Les effectifs de ces pollinisateurs au rôle essentiel pour la vie des plantes sont gravement en déclin. L’agriculture chimique a utilisé en France jusqu’à 380 tonnes de néonicotinoïdes par an (chiffre 2016).

A noter également que ces produits sont rémanents et qu’ils subsistent longtemps dans l’environnement, les sols, l’eau…

Une victoire pour les apiculteurs, les défenseurs des abeilles et de la Nature, l’opinion public qui s’est beaucoup mobilisé sur le sujet.

A noter cependant qu’il pourra y avoir des dérogations délivrées jusqu’à fin juin 2020 « par arrêté conjoint des ministres chargés de l’agriculture, de l’environnement et de la santé »..

(*) Article 125 de la loi 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité…


.

NDLR :
- sujet connexe à lire : Déclin des pollinisateurs, abeilles, papillons, …